Ligue 1: Paris grimpe sur le podium

article_giuly

Vainqueur de Brest (3-1), le PSG grimpe sur le podium, mais devra affiner ses réglages pour y rester…

Même s’il est en train de se faire un nom en L1, l’attaquant breton Nolan Roux n’est pas encore de taille pour freiner le PSG. Malgré un but égalisateur tout en force (54e), répondant à l’ouverture du score de Nenê (5e), le Brestois n’a rien pu faire pour empêcher la victoire parisienne (3-1) contre la start-up bretonne. «On a connu quelques difficultés dans ce match. C’est sûrement dû à la fatigue après la coupe d’Europe, mais heureusement, ça se finit bien», souffle Clément Chantôme.

«La 10e place n’est qu’à quatre points»

L’air des sommets plait aux Parisiens. Mais leur fâcheuse tendance à ne pas concrétiser leur temps forts ne leur garantie rien de plus qu’une place d’honneur à ce stade du championnat. «On sait aussi que la 10e place n’est qu’à quatre points, et que si on perd deux fois de suite, on se retrouvera là», prévient Ludovic Giuly. Ultra-dominateur hier soir, Paris a d’ailleurs regardé Hoarau (25e), Nenê (37e) et Chantôme (50e) louper de jolies balles de break. Ce n’est pas un hasard si ce sont deux briscards, Bodmer et Giuly, qui s’y sont collés pour enterrer le suspense (59e, 77e).

«Le plaisir s’installe»

Le reste est toujours en place, et solidement. Virevoltant, Nenê continue de faire grandir sa côte d’amour au Parc des Princes. Infatigable, Clément Chantôme ratisse tellement de ballons qu’on a arrêté de les compter. «Ca roule pour nous. On a même retrouvé notre attaque, qui avait perdu confiance. Le plaisir s’installe, on verra où on en est à la trêve», savoure Sylvain Armand. Même Edel, après sa boulette monumentale à Lyon la semaine précédente, a passé une soirée très tranquille. Au PSG, même lui a droit à des week-ends peinards.

Ce contenu a été publié dans News par admin, et marqué avec . Mettez-le en favori avec son permalien.