logo_coupe_du_modeIl est peu probable que la future loi sur l’ouverture du marché des paris en ligne entre en vigueur avant la Coupe du monde de football en juin 2010. Le consultant Francis Merlin, qui a publié en octobre une étude sur les jeux en ligne en France, a déclaré ce lundi à l’AFP qu’il était ”peu probable que la France soit prête au mois de Juin”. Et il n’est pas le seul à penser que la loi ne sera pas promulguée en juin 2010 comme prévu depuis quelques mois. Lors d’un colloque sur les jeux d’argent en ligne qui s’est déroulé à Paris le 3 décembre dernier, la majorité des acteurs du secteur et certains parlementaires ont clairement émis des doutes sur la tenue du calendrier.

La France pourrait perdre gros si les licences ne sot pas délivrées avant la Coupe du monde qui débute le 11 juin 2010 en Afrique du sud. Toujours selon Francis Merlin, cet événement majeur va représenter ”60 à 70% du chiffre d’affaires des paris sportifs en 2010, soit de l’ordre de 200 à 300 millions d’euros qui seront joués pour l’essentiel sur des sites illégaux”. Il faut rappeler que la majorité des opérateurs européens aujourd’hui illégaux en France obtiendront une licence, on peut donc se rendre compte du manque à gagner pour l’État à cause de la lenteur du processus.

Rappelons que la loi devait initialement être prête fin 2009 puis au 1er Janvier 2010. Sachant que que la taxe prévue est de 7.5% sur les paris sportifs en ligne, il est facile de comprendre que l’État va se priver de recettes non négligeables en faisant trainer depuis trop longtemps ce dossier. Et cette situation ne sera même pas bénéfique au monopole actuel de la FDJ, c’est dire le manque de prise de conscience du politique à ce sujet.

Nous vous tiendrons bien évidemment informés des futures évolutions du dossier, la prochaine étape étant le passage de la loi devant le Sénat en février prochain.